Le Siège

Après 27 mois de travaux, la construction des locaux devant abriter la nouvelle Cour d’Appel de Lomé a pris fin en février 2013. La cérémonie de réception provisoire du joyau à eu lieu le mercredi 27 février 2013, en présence de certains responsables de l’administration judiciaire et bien d’autres personnalités.

« Nous sommes émus et sommes émerveillés par la qualité du travail et nous promettons au partenaire qui a financé la réalisation du bâtiment, l’UE, que nous en ferons une bonne utilisation ». C’est en ces termes que le président de la Cour d’Appel de Lomé, SRONVIE Yaovi Olivier, a exprimé sa joie et sa satisfaction devant l’assistance présente à la cérémonie de ce mercredi 27 février 2013.


Financé à hauteur de 795 363 757 fcfa (HTVA/HD), la nouvelle Cour d’Appel de Lomé est un immeuble à étage. Elle comprend 64 bureaux, 8 salles d’attente dont 5 petites et 3 grandes salles d’attente générale. Elle est constituée de 2 locaux techniques, d’une salle de sonorisation, une salle des témoins, une pour les jurés, une autre pour les avocats, 2 petites salle d’audience de 112 places chacune. On y trouve également une grande salle d’audience de 534 places. Le bâtiment de la nouvelle cour d’appel comprend en outre, une salle de prévenus, 1 bar, une cantine et une bibliothèque. Elle est construite sur une superficie de 19 895 m2 sur. La cour intérieure est aménagée en pavés et à l’entrée principale est construite une guérite.
La Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement (CAON-FED) et du ministère de la planification, les bénéficiaires (le corps judiciaire) ainsi que tous les autres participants ont apprécié l’ouvrage réalisé par CECO-BTP qui a respecté le plan architectural, les normes techniques et effectué la totalité du volume des travaux.
La réception définitive est prévue pour un an et ceci après l’utilisation de l’ouvrage. Après cette première réception, CECO-BTP devrait mettre, dans les 10 jours suivants la cérémonie, le bâtiment à la disposition des bénéficiaires. Les activités commenceront avec l’aménagement, et l’installation des mobiliers et du matériel informatique.
La construction de la nouvelle cour d’appelle de Lomé s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation de la justice togolaise voulu par les premières autorités. Les pouvoirs publics ont fait appel à CECO une entreprise, qui a démontré qu’elle méritait la confiance qui lui a été faite.

Projecteur sur CECO-BTP SA

CECO BTP SA est une entreprise togolaise qui concilie, travail bien fait, patriotisme et citoyenneté. Dirigé par Constantin Amouzou, CECO-BTP elle a un capital de 500 000 000 de fcfa. C’est une entreprise certes jeune mais l’engagement et la volonté manifeste du directoire et du personnel lui ont permis de gravir les échelons. Aujourd’hui elle force l’admiration des uns et des autres. Avec un personnel hautement qualifié, CECO-BTP compte environ 1562 salariés et ambitionne la création de 5000 emplois d’ici 2020. Plusieurs travaux sont à l’actif de CECO-BTP SA. L’ont peut citer entre autres la construction du boulevard Agbalépédogan Agoè assiyéyé, les travaux d’assainissement du marché d’agoè-

assiyéyé, la construction de plusieurs bassins dans la ville de Lomé, la construction des pistes rurales, les travaux du PAUT (Dapaong, Bafilo et Sokodé).

CECO Entreprise citoyenne
Ceco est une entreprise citoyenne qui œuvre pour le bien être des populations. Dans ce cadre elle a entrepris des travaux de réparation du tronçon pavé qui relie la Nationale N°1 au Bd Agbalépédogan-AgoèAssiyéyé, très défectueux et qui est source de désagrément pour les automobilistes. En attendant que le bitumage de ce bout de tronçon ne soit décidé CECO, qui réalise le Bd Agbalépédogan, a décidé de réaménager les zones critiques (défectueuses). Sur le tronçon 4 zones ont été identifiées. A ces endroits les ouvriers ont dépavé (enlevé les mauvais pavés), enlevé le mauvais matériau (sable) et remis du bon matériau en place et refait la pose de nouveaux pavés. Avec la correction des zones défectueuses les automobilistes pourront mieux circuler et éviter des accidents.